Ressources financières

Budget 2012

« C’est dans le but de répondre aux besoins sociaux et éducatifs des villes que ce budget préserve et prépare l’avenir de l’intercommunalité de service pour que continue à se développer la mission de restauration sociale collective au moyen d’un service public efficace et de qualité ». Françoise Favé, vice-présidente du Siresco déléguée aux finances

 

Françoise Favé, vice-présidente du Siresco déléguée aux finances

 

La volonté des élus pour une restauration de qualité, une politique nutritionnelle de santé publique forte trouve sa traduction dans le budget. Des engagements importants sont pris pour réussir les grands travaux de rénovation-restructuration du site de Bobigny, qui débutent en juin 2012.

 

Faisant suite aux deux débats d’orientations budgétaires des 18 octobre et 13 décembre 2011, le Comité Syndical du Siresco a voté à l’unanimité le budget primitif 2012 lors de la séance du 7 février dernier. La détermination des besoins de repas pour l’année a fait l’objet d’un travail en coopération avec chaque service de restauration des villes.

 

Les faits marquants de ce budget sont :

 

- le nombre de repas prévisionnel pour l’année sera supérieur à 6, 3 millions,

- la restauration scolaire représente près de 90 % de l’activité du syndicat,

- un plan alimentaire moyen fixé à 1,92 euros de denrées par repas, en augmentation de 2,67 % sur  l’année précédente,

- plus de 55 % des dépenses de fonctionnement consacrées à l’approvisionnement des denrées alimentaires,

- un coût de gestion unitaire du repas scolaire, pain compris, livré fixé à 3,08 euros, soit une augmentation de 2,67 %. Ce coût était de 3,05 euros en 2000,

- un budget d’investissement dynamique permettant de réaliser la restructuration du site de Bobigny tout en maitrisant l’endettement qui représente 1,2 % des recettes de fonctionnement.

 

 

Une politique de qualité nutritionnelle dans la continuité de notre engagement pour le respect la nature et les hommes

 

Le budget de fonctionnement de 22 millions d’euros s’inscrit dans la démarche de restauration sociale collective fondée sur la qualité nutritionnelle et comprend la poursuite du développement des produits issus de l’agriculture respectueuse de la nature et des hommes (« bio », proximité, saisonnalité…).

Les prévisions budgétaires intègrent les orientations de la politique nutritionnelle mise en œuvre par le syndicat depuis près de 20 ans. Cette politique évolue, elle a notamment été précisée grâce aux débats et réflexions engagés lors des deux premières éditions des rencontres de la restauration collective, De la terre à l’assiette et Service public : l’assiette en commun. Ces échanges ont permis aux élus du comité syndical de se prononcer en matière de diversité de la structure du repas, de variété des aliments, de fréquence des plats, de gestion des portions et d’emploi de produits de saison au comité syndical de décembre 2011.

 

 

Anticiper les besoins futurs : travaux de rénovation et d’amélioration du site de production culinaire de Bobigny

 

Le budget d’investissement de 4,5 millions d’euros confirme la décision prise en 2010 de restructurer et rénover le site de production culinaire de Bobigny, après un quart de siècle d’activité intense.

Ces travaux d’envergure ont pour principal objectif de permettre une capacité de production de 25.000 couverts jour.  Cela pour anticiper la croissance démographique des villes adhérentes prévue dans les prochaines années qui verra croitre le nombre de repas scolaire et portés aux personnes âgées.

Les surfaces et différents ateliers de l’unité de production vont être agrandis et réorganisés, tout en se modernisant  aux normes les plus récentes et en améliorant les conditions de travail.

 

Une présentation aux administrations communales

 

Les grandes orientations et les objectifs 2012 ont été présentés aux directions administratives des villes, lors de la réunion des directions générales des villes et du Siresco, le 16 février 2012.