Restauration durable

Le 5 juin 2010, le Siresco a organisé les premières Rencontres « De la terre à l’assiette, Bio, éthique, agriculture durable, coopérations, solidarités, service public » qui se sont déroulées en 2 temps : « de nouvelles idées à faire germer » « de nouvelles pratiques à cultiver ».
Cette journée d’étude et de réflexion a permis de mieux identifier les pistes d’actions afin de mettre en place de nouvelles pratiques innovantes et intelligentes pour agir dans une démarche d’amélioration de notre mission de service public pour une restauration collective plus solidaire.
Découvrez l'intégralité des débats des Rencontres de la terre à l'assiette en lisant les Actes
Le collectif de travail de la terre à l’assiette constitué du Sidoresto, Siresco, Siplarc, Sivuresc, Syrec, Sirev, de villes en gestion directe et de la SEMGEST a été crée en décembre 2010.
Depuis la rentrée des classes 2011 du pain à base de farine issue de l’agriculture biologique est servi à tous les repas*, après avoir été introduit en avril dernier à raison d’un service par semaine.
Les syndicats de restauration s’engagent pour développer l’agriculture locale respectueuse de l’environnement et des hommes
Journée d’étude « Comment de la terre à l’assiette, travailler pour passer durablement du voulu au possible des nourritures bio… » le 28 juin 2011 en partenariat avec la FNAB et le GAB Île-de-France.
Le premier atelier de transformation de légumes bio en Ile-de-France a été inauguré à la Ferme de la Haye, aux Mureaux, le 14 mars 2012. Cet événement est très symbolique et montre que les filières bio continuent de se construire, notamment suite à la rencontre organisée en avril 2011 entre les agriculteurs bio d’Ile de France et les syndicats de restauration collective.
Une étroite collaboration avec les autres établissements de coopération intercommunale de restauration collective
Dans le sillon de sa première initiative de rencontre de la restauration collective « de la terre à l’assiette » qui s’est tenue en juin 2010, le Siresco est engagé dans le développement d’une restauration pensée et réalisée avec des produits issus de l’agriculture « Bio ». Depuis, il s’implique dans l’action pour faire germer de nouvelles idées et s’applique à cultiver de nouvelles pratiques.