Équilibre nutritionnel une moyenne de 17/20 pour les villes du Siresco

Équilibre nutritionnel une moyenne de 17/20 pour les villes du Siresco

UFC Que choisir vient de publier le 19 mars une enquête sur l’équilibre nutritionnel des repas servis en restauration scolaire.

 

 

L'étude réalisée sur 606 communes françaises de plus de 10.000 habitants est intéressante parce qu'elle donne des tendances. L’évolution de la prise en compte de l’équilibre nutritionnel sur une période de 20 repas s’est améliorée à l’échelle nationale par rapport aux précédentes enquêtes. L’enquête montre que les écoles élémentaires publiques arrivent en tête du classement avec une moyenne de 15,2 sur 20. L’étude montre également qu'il y a bien une différence en faveur de la gestion publique par rapport au privé.

 

L'enquête a été réalisée sur des menus publiés pour 20 jours consécutifs (excluant le mercredi pour l’élémentaire), allant de septembre 2012 à avril 2013, ce qui explique les différentes notations de nos villes. Si l’étude avait été faite sur une même période, les villes servies par le site de production culinaire de Bobigny, disposant du même menu toute l’année, auraient obtenu la même notation globale sur 20 (Bobigny 17,1, Aubervilliers 15,9, Mitry-Mory 17,2  Tremblay-en-France 18,4). Les villes servies par le site de production culinaire d’Ivry-sur-Seine obtiennent bien la même note globale (Arcueil et Ivry-sur-Seine 16,4) mais cependant les détails de notations diffèrent, l’étude a donc ici aussi été effectuée sur des cycles de 20 jours différents.

 

Si l’on prend la moyenne obtenue par nos deux sites de production culinaire, les menus proposés par le Siresco et servis dans les villes adhérentes, comptent parmi les 25% de communes qui ont une note supérieure à 17 sur 20.

La diversité et l’équilibre des repas sont particulièrement travaillés au Siresco, (lire l’article Diversité et équilibre au menu - les chiffres de l’année 2012). Notre choix pour la diversité est de travailler sur des cycles de menu de 40 repas différents, soit sur 8 semaines, et non sur des cycles de 20 repas, comme le recommandent les pouvoirs publics.

 

Il est intéressant de noter que cette étude ne prend pas en compte les repas servis les mercredis. Au Siresco nous avons fait le choix de calculer l’équilibre des menus proposés sur l’ensemble des repas servis. Ils incluent par conséquent les jours scolaires et les jours périscolaires (mercredis et vacances), car nous considérons que l’équilibre doit être pris en compte toute l’année.

 

Parce qu’il est un acteur du PNNS, le Siresco s’inscrit dans ces recommandations nutritionnelles depuis plus de 10 ans, celles-ci ont évolué depuis la première circulaire sur la composition des repas servis en restauration scolaire et sécurité des aliments qui date de 2001. 

Nous nous félicitons que depuis septembre 2011 (décret du 30 septembre 2011) ces recommandations soient clairement portées par la politique publique de l’alimentation légiférée en juillet 2010 (loi du 27 juillet 2010).

 

Rappelons cependant que l’équilibre nutritionnel est un des paramètres de la qualité du repas mais d’autres paramètres qualitatifs sont également très importants : le montant dédié à l’achat des produits alimentaires, les qualités gustatives, les labels qualité (origine et mode production du produit, par exemple « agriculture biologique), le circuit court, la saisonnalité... sont autant de critères qui permettent de contribuer au plaisir à table, qui tout comme l’art culinaire ne peut se réglementer.

 

Lire l’enquête UFC

Lire l’article du Monde : cantine et diététique

Source : Étude sur l'équilibre nutritionnel dans les restaurants scolaires de 606 communes et établissements scolaires de France

de UFC Que Choisir mars 2013

 

 

Lire aussl

Qu'est-ce que le GEMRCN ? Lire la suite

Repères nutritionnels du PNNS Lire la suite